Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Inconfort ou douleurs cervicales, quelle prise en charges lors de cervicalgie ?

Inconfort ou douleurs cervicales, quelle prise en charges lors de cervicalgie ?

Le 15 novembre 2019
Inconfort ou douleurs cervicales, quelle prise en charges lors de  cervicalgie ?

Les douleurs cervicales sont un motif très courant de fréquent de consultation. Bien qu’elles peuvent avoir de multiples origines, elles sont considérées comme TMS (trouble musculo squelettique), c’est-à-dire une pathologie des tissus périe articulaire causée ou entretenue par l’activité professionnelle. Selon la faculté de médecine d’Angers (Cervicalgies  en milieu professionnel Dr Audrey Petit 2017), elles touchent entre   27,1 % à 47,8 % de la population en milieu professionnelle en 2017. Ce chiffre est en augmentation depuis plusieurs années.

Pourquoi sont-elles si fréquentes ?

 

Pour comprendre pourquoi cette zone est parfois douloureuse, il est important de connaître le rôle des vertèbres cervicales.

Les cervicales sont sept vertèbres reliant la tête à la cage thoracique, ce segment à principalement deux rôle mécanique :

-          Porter la tête.

-          Orienter le regard.

 

Cela implique donc une grande capacité de mouvement articulaire avec un poids important à soutenir (la tête pèse en moyenne 5 à 8% du poids du corps). Elles sont donc soumises à des contraintes des muscles du cou afin de tourner la tête mais aussi à un poids important. Ce double rôle des cervicale est souvent à l’origine de douleur. Mais il y a également une notion de posture à prendre en compte.

 

 

 En effet, il est admis que les positions assises prolongées et le travail derrière un écrans sont des facteurs de risques à l’apparition de cervicalgie néanmoins les cause de cela reste à démonter.

Il existe de multiples théories mais nous savons que les personnes souffrant de cervicalgie ont des difficultés à tourné la tête et souvent associé à des raideurs musculaires au niveau de l’écharpe nucale.

 

Le rôle de l’ostéopathe dans la prise en charge des cervicalgies.

Dans un premier temps il s’agis de s’assurer que la pathologie ne présente pas de contre-indication à prise en charge ostéopathique.

Ensuite le but de la consultation est de relâcher les muscles et de mobiliser les articulations afin de soulager les douleurs et de permettre une meilleure mobilité.
Après cela il est important d’expliquer clairement quel geste ou posture peut mettre en tension la zone douloureuse afin de limiter les risques de récidive.
Parfois les pathologies cervicales n’entrent pas dans le domaine de compétence de l’ostéopathie, dans ce cas, je vous réorienterais vers un professionnel de santé afin de vous aider dans votre parcours de thérapeutique que ce soit pour obtenir des examen complémentaires ou d’autres soins.

close
expand_less